15_9.png

 

 

LE POLYAMOUR

 

 

— Êtes-vous polyamoureux ?

 

— Peut-on aimer plusieurs personnes à la fois ?


masque-13.jpg


Des millions de gens dans le monde aiment plus d'une personne à la fois, cependant, ils se font violence pour obéir aux diktats du couple à deux. Trop de vies sont ainsi détruites, par des amours jugées impossibles. Pourquoi sommes-nous si mal à l'aise avec le polyamour ?

 

L'exclusivité et la monogamie sont des principes qui, la plupart du temps, ont été dictés par notre éducation. Cette éducation trouve ses origines dans un contexte religieux, même si vous êtes athée, et dans un contexte capitaliste. Ces notions sont bien implantées dans l'inconscient collectif et adoptées d'emblée, sans aucune forme de remise en question. Essais de compréhension.

 

Les hommes qui attendent engrossé plusieurs femmes devront les faire vivre, les soutenir financièrement. La multiplication des partenaires dilapide les richesses, les sépare en plusieurs familles, ce qui enlève des richesses à l'église par les dons qu'elle ne pourra donc pas recevoir. Cette majorité enlève également énormément de contrôle au chef de la famille, traditionnellement l'homme. Si une femme peut aimer plus d'un homme, l'homme a beaucoup moins de contrôle sur celle-ci. Et finalement, notre propre peur de l'abandon nous pousse à craindre la multiplication des sentiments. On s'enferme faussement dans une impression de sécurité en imposant l'exclusivité, comme si le simple fait de l'exiger garantissait que l'autre ne partirait jamais. pourtant, les statistiques clairement claires que c'est le contraire qui se produit quand on enferme une personne près de soi. La séparation ou l'adulte guette celui qui voudrait être trop étouffant.

 

Ainsi, nous grandissons avec cette idée que personne n'ose remettre en question et qui nous dicte qu'on ne doit aimer qu'une seule personne. Ça semble le choix le plus logique pour éviter les problèmes soulevés plus haut, qui sont surtout des problèmes pour la religion et le patriarcat.

 

Non seulement on interdit d'avoir plusieurs partenaires, pire encore, si quelqu'un égose des sentiments pour un autre, on le culpabilise et on l'accuse de tous les torts : traître, malhonnête, lâche, oïste, hypocrite, manipulateur, etc. Culpabiliser permet de mieux contrôler. La religion, qui offre un paradis aux gens pour calmer leur peur du néant, les menace de grandes souffrances en enfer, leur refusant ce lieu paisible qu'est le paradis après la mort. Et personne ne remet en question, par peur de ce terrible jugement et de l'abandon, de se retrouver en marge d'une masse qui nous rejette et nous pointe du doigt, masse qui partage toute cette même peur inconsciente.

 

La grande hypocrisie de l'exclusivité amoureuse réside dans le fait que la société est bien à l'aise de voir une personne aimer plusieurs amis, plusieurs enfants aussi, tous à parts égales, mais jamais deux personnes avec qui partage une intimité sexuelle.

Pourquoi ? Arrêtez-vous un moment pour réfléchir à la question. Demandez-vous si ça a du sens.

 

Peut-être que l'exclusivité vous convient, qu'après une réflexion consciente, vous avez choisi de l'adopter. L'important, c'est que cette décision soit consciente et assumée, non imposée par une société qui a forgé votre opinion dans une optique de capitalisme, d'égocentrisme et de religion.

 

Pourquoi aimer au pluriel ?


 

Avec les statistiques déplorables sur la stabilité des couples, une question s'impose : et si la monogamie n'était pas faite pour tout le monde ?

 

Les sentiments du cœur ne se commandent pas. Chaque humain qui traverse nos vies est unique et nous apportons des vibrations uniques. Un lien peut se créer et ce lien, tout aussi unique que la personne, ne devrait pas avoir à être hiérarchisé, ou même sacrifié. De plus, ce n'est pas facile de répondre à tous les besoins de l'autre et de les conciliateurs avec les nôtres. Un seul individu ne peut pas nécessairement combler les besoins de l'autre.

 

Pour toutes ces raisons, certains individus ont choisi d'avoir des relations amoureuses avec plus d'une personne à la fois, et ce, de façon ouverte avec le consentement des partenaires. Ce type de relation est appelé polyamour. Ces relations sont fondées sur des principes de liberté sentimentale et sexuelle, sur l'équité et la transparence entre les partenaires, sur le respect de l'autonomie et de l'individualité de chacun. Bien que plusieurs personnes pourraient argumenter négativement sur la base de préjugés, comme clamer que la personne polyamoureuse est lâche de ne pas s'engager totalement avec son partenaire et n'en choisir qu'un, les relations polyamoureuses demandent énormément d'investissement.

 

Sachez également que le polyamour et la polygamie ne sont pas synonymes. Dans la polygamie, un seul des partenaires a le loisir d'aimer au pluriel. Tous ses partenaires doivent lui être exclusivement attachés et requis. La majorité du temps, il s'agit d'un homme ayant plusieurs femmes. Puisqu'elle va à l'encontre des droits d'égalité entre les hommes et les femmes, et qu'elle entretient une concurrence permanente entre les femmes de l'homme, ce type de relation est illégal au Canada.

 

Dans le polyamour, les partenaires sont tous libres d'aimer, dans la jouissance des mêmes droits communs. Les partenaires doivent faire preuve d'une grande compersion, c'est-à-dire avoir la capacité de se réjouir du bonheur de l'autre, d'en tirer sa propre joie personnelle, même si ce bonheur ne lui est pas directement attribué .

 

Bien sûr, la jalousie n'est pas exclue de ces relations, c'est un sentiment humain dont personne n'est à l'abri, aussi ouverte cette personne soit-elle. Cependant, le polyamour demande également aux partenaires une grande capacité de communication et d'empathie, ce qui aide grandement à réduire l'impact de la jalousie au sein de l'organisation amoureuse. L'amour inconditionnel, ça implique aussi d'aimer sans exiger à l'autre de n'aimer que nous, égoïstement.

 

Comme pour toute relation amoureuse, pour que le polyamour dure, il faut bien communiquer et fixer des règles claires, consensuelles et bien définies. Ainsi, on évite les malentendus et les incompréhensions. De plus, chacun des individus doit faire preuve d'une grande confiance, en lui-même, mais aussi envers les autres membres de la relation. Le besoin d'être unique et exclusif, la possessivité et la jalousie n'ont pas leur place et seront rapidement des poisons qui vont tuer la relation.

 

Alors, lorsque vous vous demandez si vous êtes normal d'avoir des sentiments pour plusieurs personnes, rassurez-vous. C'est normal et vous en avez le droit. Vous n'avez absolument pas à vous sentir coupable. Voilà, c'est dit. Ce que vous ne pouvez pas faire cependant, c'est imposer ce choix à une personne qui n'y consent pas, mais si tout le monde est partant, pourquoi pas?

 

Sortons du lot, et vivons selon nos envies et besoins, nous en serons moins frustrés, plus honnêtes avec nos partenaires aussi. Quand il est permis d'aimer sans être jugé par l'autre, la peur s'estompe et on peut tout dire, tout négocier !


LE TEXTE A ÉTÉ ÉCRIT EN COLLABORATION 

AVEC STÉPHANIE / LADY BÉBELLE

PAPILLON-BLEU.png



empty