15_6.png



La jalousie 



La jalousie est extrêmement nocive dans un couple. Elle n’apporte rien de bon, seulement de la douleur aux deux parties. Elle nous empêche d’être nous-mêmes. Elle altère notre jugement, notre perception et notre comportement. Plus nous retenons quelqu’un et plus nous risquons de le perdre. C’est le même principe qu’une barre de savon. Plus nous la pressons et plus elle nous glisse des mains. Alors je devais arriver à laisser de la liberté à mon amoureux. De cette façon, il reviendrait toujours vers moi. La jalousie est souvent synonyme d’un mal plus profond, tel que le manque de confiance en soi ou le fait de se sentir en danger, la peur d’être trompée. Je ne connais pas les raisons pour lesquelles je me suis généralement sentie en danger. Pourtant je ne l’étais pas du tout, c’était seulement ma perception, provoquée par le manque de confiance en moi.

 

 

La jalousie par elle-même nous met en danger parce qu’elle est synonyme de discorde, de dispute, de colère, de déception et de tristesse. Elle est malencontreusement bien souvent accompagnée de séparation, d’union malheureuse, où l’un des deux se sent en cage alors que nous sommes tous des individus libres à part entière. Quand la jalousie nous gagne, nous devons nous poser la question du lâcher-prise :

 

Qu’est-ce que la jalousie m’apporte de positif ?

 

Est-ce une émotion agréable ?

 

Bien sûr que « non ». Alors, lâchons prise. Nous nous faisons du mal à nous-mêmes. Lorsque ce sentiment survient, nous devons nous demander :

 

Pourquoi suis-je jaloux(se) ?

 

D’où provient dans mon passé cette blessure ou cette peur de perdre mon partenaire ?

 

C’est une situation qui doit être réglée parce qu’elle empêche d’avancer, d’évoluer, et par la même occasion cette jalousie fait stagner notre partenaire.

 

J’ai compris la raison pour laquelle mon mari n’était pas jaloux. Ce qui m’avait toujours agacée parce que je croyais qu’il ne m’aimait pas. La jalousie pour moi rimait avec amour, et l’amour était synonyme de possession. Ma définition de l’amour était loin d’être la liberté, et pourtant aimer devrait être synonyme de vouloir rendre l’autre heureux. Donc automatiquement, la liberté est nécessaire. La vie est un boomerang. Donnez de l’amour et vous en recevrez à votre tour. Pourquoi ne pas avoir le désir de faire vivre des sensations agréables à votre partenaire, si petites soient-elles ? Parce que votre ego en a décidé ainsi ?

 

Bien entendu, tout ça reste un jeu. Vous me direz peut-être que c’est un jeu dangereux. Certes. J’y ai songé également. J’en suis venue au constat qu’il se pourrait qu’il développe des sentiments forts pour quelqu’un d’autre. Qu’une autre femme lui dérobe une partie de son cœur ! Ça se peut également qu’il la rencontre à l’épicerie ou à son travail. Peu importe où nous allons, nous pouvons rencontrer quelqu’un qui change notre vie et qui nous vole une fraction de notre cœur. Notre cœur est grand. Il peut aimer à l’infini. Nous pouvons aimer plusieurs personnes à la fois, de diverses façons et pour différentes raisons.

 

Le fait de fréquenter d’autres personnes intimement nous incite à nous montrer sous notre meilleur jour envers notre partenaire. Cela a pour effet de renforcer notre lien. Ce style de vie nous rend meilleurs. Il nous pousse à être plus attentifs à l’autre, à être plus charmants, à avoir une communication exceptionnelle, et à être plus ouverts aux besoins de notre partenaire. Nous nous apercevons que l’autre n’est pas acquis. Cela nous incite à toujours nous dépasser, et c’est ce qui rend l’union plus riche, plus respectueuse et plus fougueuse.

 

C’est moi qu’il a choisi chaque jour de sa vie depuis trente-cinq ans. S’il décide demain de me quitter, c’est tout simplement parce qu’il ne sera plus heureux avec moi, et ça serait mieux qu’il le fasse ainsi. Vivre ensemble par habitude ou par peur de se retrouver seul ne nous fera pas évoluer. Au contraire, nous stagnerons.

 

Cependant, si nous comblons les besoins de notre partenaire et que nous le rendons heureux que nous lui manifestions de l’admiration, de l’attention, de l’affection, et que nous l’aidions à son épanouissement, pour quelle raison cette personne nous quitterait-elle ?

 

Si notre partenaire n’est plus heureux de partager notre vie, nous ne devons pas le retenir. Ce n’est pas nécessairement que son amour est mort, c’est peut-être simplement qu’il a besoin d’un autre modèle de vie pour continuer son évolution. Soit il demeure dans la relation par habitude, par peur de blesser, et il mourra un peu chaque jour, soit il choisit de quitter cette union pour son évolution personnelle. Le plus difficile, c’est d’abandonner quelqu’un que nous aimons parce que nous décidons de nous choisir.

 

Il arrive fréquemment que les gens soient seulement de passage dans notre existence. Nous avons quelque chose à apprendre de chaque personne que nous fréquentons, nous avons besoin des autres pour évoluer. Je serais un brin égoïste si je retenais mon mari et si je faisais en sorte d’entraver son désir de continuer de s’épanouir. Nous ne pouvons pas retenir une personne dans son évolution par pur égoïsme de se retrouver seule, ou par manque de volonté de vouloir sortir de sa zone de confort pour expérimenter et s’épanouir.

 

Nous avons tous le choix de stagner ou pas ! Nous avons tous le droit de décider pour nous. Mais notre partenaire a également droit à son choix, celui de rester et de stagner, ou celui de partir pour son évolution. Si cette personne choisit de partir, nous devons la laisser partir, sinon c’est comme si nous mettions un être humain en cage. Les barreaux sont présents, ils sont juste invisibles.

PAPILLON-BLEU.png


empty