66_2.jpg




ÉQUIPEZ VOTRE COFFRE À OUTILS 



Malheureusement, plusieurs personnes débutent leur vie d'adulte en ayant un coffre à outil presque vide. Et nous espérons construire une vie à deux, voire une famille sans outils. Notre éducation ne comportais pas d'enseignement sur le développement personnel, la communication, la sexualité, sur le non-jugement. Nous devons continuer de s'instruire par nous-mêmes. La majorité des gens s'assoient sur leur laurier en pensant que leurs apprentissages est terminés en quittant le nid familial, je ne m'exclus pas de cette catégorie, j'assume que j'ai été ainsi moi aussi. Nous avons perdu d'ailleurs plusieurs années de notre vie, à stagner.

Nous nous sommes donnés l’exclusivité pendant trente-trois ans en nous tenant pour acquis. Je ne sais pas si nous avons fait le bon choix pour notre évolution. D’être en couple l’a été certainement. Toutefois, le relâchement sur nos mauvaises habitudes après la lune de miel, le manque de communication adéquate et le fait de ne pas prendre en compte totalement les besoins de l’un et de l’autre, nous ont amenés dans une spirale de frustrations. Celles-ci venaient tristement teinter nos comportements de tous les jours au sein de notre couple.

 

Après avoir décidé de commencer un nouveau chapitre de ma vie sur une page blanche et de réécrire notre futur à Jo et moi, je me suis finalement rendue à l’évidence que nous avions du travail à faire, que nous devions nous relever les manches et nous mettre à la tâche. Nous devions travailler à nous débarrasser de toutes les frustrations accumulées au fil des années.

 

Pour ce faire, nous avons fait appel à une thérapeute. À certains moments dans notre vie nous devons aller chercher des outils, et c’est ce que nous avons fait. Nous n’aurions pas été à même de régler par nous-mêmes nos ressentiments du passé. Une tierce personne était nécessaire pour aider à faire la part des choses. Avec du soutien, c’est plus efficace et plus rapide. De plus, les résultats m’ont fascinée. Ce n’est aucunement pour aller ressasser le passé. C’est plutôt pour se servir de nos expériences antérieures afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, trouver les outils nécessaires pour effectuer le travail, et surtout ne pas retourner dans nos vieilles pensées ou habitudes.  

 

Plusieurs personnes éprouvent de la difficulté à avouer qu’elles ont des imperfections et surtout de les citer, c’est pourtant le point de départ. Lorsque nous réussissons à les nommer, nous sommes en mesure de les corriger. C’est un travail colossal quand nous ne détenons pas les bons outils. Parfois, aller chercher de l’aide n’est pas à négliger. Les psychologues, thérapeutes et sexologues sont tous là pour nous aider à trouver les bons outils qui nous conviennent, et qui sont nécessaires pour y arriver. Nous nous privons de leurs services en pensant que c’est juste pour les autres.

 

« Ben, voyons ! Ce n’est pas pour nous ça ! ».

 

C’est comme essayer de restaurer une voiture en n’ayant aucun outil et aucun guide. Posséder des outils est une des clés pour une croissance personnelle plus rapide et surtout plus efficace. Les outils sont également une clé indispensable pour nous aider à cheminer en couple, sinon nous ne mettons que des diachylons sur les plaies au fur et à mesure au lieu de les réparer adéquatement. Ignorer les symptômes n'est guère mieux.

 

Nous sommes allés voir une personne-ressource, comme si nous allions chez le concessionnaire pour notre voiture. C’est identique dans notre relation de couple. Si nous cherchons à communiquer avec un manque d’outils appropriés, nous risquons fortement de nous retrouver dans le triangle de Karpman. Comme nous l’avons fait toutes ces dernières années, avant de nous ouvrir les yeux sur ce qui existait et les erreurs que nous avons commises. C’est-à-dire que nous nous retrouvions dans un cercle vicieux toutes les fois que l’on essayait de communiquer.

 

Vous savez, nous avons besoin des autres pour progresser. Nous évoluons à travers leurs visions, leurs philosophies, leurs enseignements, leurs éducations, leurs parcours de vie, leurs partages et leurs échecs. Alors nous ne devons pas avoir peur et nous ne devons pas avoir honte de demander de l’aide, ou de nous intéresser au savoir des autres. C’est au contraire un signe de maturité et d’évolution.



PAPILLON-BLEU.png

empty